Projet FreeDom

puzzle-1318353_960_720

 Projet FreeDom – Accompagnement au sevrage d’alcool à domicile

Freedom_logo_1200-400

Accueil

Une permanence téléphonique est assurée chaque jour ouvrable de 09h à 16h.

Accueil des demandes, carrefour d’informations « Alcool », Coordination du dispositif de soins et suivi social des bénéficiaires

Mme Julie Bouvry « Coordinatrice du Projet FreeDom » au 069/77 05 74 ou au 0477/05.62.57

Qui effectue la démarche ?

La décision de rencontre appartient au final au bénéficiaire. Cependant, l’initiative du premier contact vers FreeDom peut venir du bénéficiaire, d’une personne proche, du médecin traitant, d’un service social ou hospitalier

Zone géographique couverte par le projet ?

L’accompagnement peut se faire au domicile des personnes résidant à :

Antoing, Ath, Beloeil, Bernissart, Boussu, Brunehaut, Colfontaine, Frasnes-lez-Anvaing, Hensies, Leuze-en-Hainaut, Péruwelz, Quaregnon, Quiévrain, Saint-Ghislain, Tournai.

Qui peut profiter de ce service ?

  • Toute personne adulte qui souffre d’une dépendance à l’alcool et qui souhaite s’engager dans une démarche de changement, en acceptant de rencontrer des professionnels de la santé à son domicile.
  • Toute personne en questionnement sur sa consommation.

Equipe FreeDom

Mme Julie BOUVRY – Coordination du dispositif FreeDom

Titulaire d’un diplôme d’Assistante Sociale et d’un Certificat Universitaire en Approche clinique et prise en charge des consommateurs de drogues, d’alcool, de jeu

E-mail: freedom@caatperuwelz.be

Dr. Maryline DHENIN – Médecin-Addictologue

Dr. Romina TERRASSI – Médecin Généraliste

Mme Pascale HONTOIR  – Psychologue – Alcoologue

Mme Louise MOINS – Psychologue

Certificat Universitaire en Approche clinique et prise en charge des consommateurs de drogues, d’alcool, de jeu

Mr Benoît Brouillard – Coordinateur de l’asbl et des projets hébergés par le CAAT

Une prise en charge spécifique

Le lien humain est primordial dans le dispositif mis en place par l’équipe pour accompagner la personne qui souhaite se délier de sa dépendance à l’alcool.

Au sein de notre prise en charge, le patient n’est pas réduit à son problème de consommation. Il s’agit plutôt de tenter de faire un peu de place à une parole « autre », de mettre un peu d’air dans une problématique souvent resserrée et réduite à la consommation.

Domicile et transdisciplinarité

La première visite à domicile (pré-visite) se fait en binôme (alcoologue et psychologue). Avec le bénéficiaire et éventuellement ses proches, ils ouvriront la discussion sur la question fondamentale de la dépendance. Ils en apprécieront le degré ainsi que les comorbidités éventuelles, ils évalueront l’isolement ou les étayages ainsi que la faisabilité d’un sevrage à domicile.

Si c’est un dispositif de sevrage qui se décide, une équipe de soins de proximité (médecin traitant, infirmier, kinésithérapeute) en plus du binôme, sera conviée à une première concertation.

Chaque professionnel pratiquera son art auprès du bénéficiaire et un traitement médicamenteux sera prescrit. Les proches font partie intégrante de ce dispositif ; des entretiens peuvent leur être proposés.